A Guide to Sites, Museums, and Memory

Musée Victor Schœlcher Pointe-à-Pitre, Guadaloupe, France

Schœlcher Museum
Photo du Musée Schœlcher SON Peu de temps après la création en 1887.

En 1883, Victor Schœlcher offrit une partie de ses collections au Conseil Général de la Guadeloupe afin que soit fondé un musée, premier du genre sur l'île et dans toute la France d'outre-mer. Ce don, complété de dépôts consentis par l'État, consistait en un assemblage hétéroclite d'œuvres et d'objets divers qui tendait à l'évocation des grands courants artistiques occidentaux.

La construction d'un bâtiment néoclassique en calcaire s'élevant sur deux niveaux débuta en 1885. Le musée fut inauguré le 21 juillet 1887 à l'occasion du 83e anniversaire de Victor Schœlcher. Enrichie de nombreuses acquisitions depuis le don originel, l'exposition permanente permet aujourd'hui de découvrir l'histoire de l'esclavage et des abolitions.

Lors de la Révolution de février 1848, Victor Schœlcher était au Sénégal où il poursuivait son enquête sur l'esclavage entreprise près de vingt ans plus tôt. Il fut rappelé précipitamment par son ami François Arago, ministre de la Marine et des Colonies du gouvernement provisoire de la Seconde République, qui lui confia la constitution d'une commission d'abolition de l'esclavage. Par décret du 27 avril 1848, l'esclavage fut définitivement aboli dans les colonies françaises. Schœlcher fut élu député de la Martinique et de la Guadeloupe entre 1848 et 1850. Refusant de se soumettre au régime du Second Empire, il vécut en exil en Angleterre pendant plus de dix-huit ans. Après l'abdication de Napoléon III, il revint en France et fut réélu député de la Martinique en 1871. Le 16 décembre 1875, il fut élu sénateur inamovible.

" La violence commise envers le membre le plus infime de l'espèce humaine affecte l'humanité entière ; chacun doit s'intéresser à l'innocent opprimé, sous peine d'être victime à son tour, quand viendra un plus fort que lui pour l'asservir. La liberté d'un homme est une parcelle de la liberté universelle, vous ne pouvez toucher à l'une sans compromettre l'autre à la fois. " --Victor Schœlcher, Des colonies françaises: Abolition immédiate de l'esclavage, 1842


Related Topics: